Roumaillac Chez Michel

Le Lieu (colin)

Leurs postes / leurs montages / leurs appâts
Répondre
Hors ligne Fisch
#1

Le Lieu (colin)

Message le

Généralités
Le lieu jaune est appelé : « Colin »
Le lieu noir est aussi connu sous le nom de « Colin ou de charbonnier »
Comportement :
C’est un adversaire de choix, il est méfiant et capricieux, il est aussi
très lunatique et de plus dispose d’une belle défense. Le lieu poursuit
sans relâche les bancs de proies potentielles, qui composent sa
nourriture. Ils sont présents toute l’année sur nos côtes au petit large.
Sa taille varie selon les saisons. Les gros lieux seront présents en hiver
et les lieux de petite et de moyenne taille au printemps.
C’est du soir jusqu'à l’aube qu’il est le plus actif.
Le lieu aime le temps doux, une mer calme avec un peu de vent, ainsi
qu’une pluie fine.
C’est un poisson qui aime les abrupts, (pentes de rochers, digues, ouvrages) ou il se tiendra à l’abri d’un fort courant qui drainera une
grande quantité de nourriture.
Morphologie
La ligne latérale s’incurve au-dessous de la nageoire dorsale vers les nageoires pectorales.
Nageoires : les trois nageoires dorsales et les nageoires anales indiquent la parenté avec la morue.
La tête : il possède de grands yeux, ainsi qu’une grande bouche. La mâchoire inférieure est très proéminente, de plus il n’a pas de
barbillon propre à sa famille.
Le dos est vert foncé à ocre pouvant tirer sur le noir, son ventre est blanc à blanc cuivré, ses flancs sont d’un jaune sale ou jaune à
reflets rosâtres.

Image

Nom scientifique : Pollachius pollachius
Famille des Gadidés
Noms communs : Lieu jaune
Nom le plus courant : Colin, merlu, merluche, grelin
Nom anglais : Pollack
Poids maximum : 14 kg
Poids moyen (bord) : 2,5 kg
Poids moyen (bateau) : 4 à 5 kg
Longueur maximum : 1 à 1,20 m
Taille réglementée : 30 cm
Durée de vie : 8 à 10 ans

Reproduction
Le frai intervient entre février et mars (en hiver). Il restera, en fonction de la température de l’eau, à des profondeurs allant de 100 à
200 m, à l’Est et au sud de l’Angleterre, de l’Irlande, au sud de la Norvège, et dans la partie septentrionale (Nord) de la mer du nord.
Après la ponte des oeufs, les jeunes viennent à la côte ou ils séjourneront trois mois environ, afin d’atteindre la taille et le poids,
autorisant la première migration.
Habitat
En règle générale, le lieu fait son apparition « fin mars, début avril » et atteint son apogée en mai et juin. Du 15 juillet au 15 août, le lieu
disparaît à cause des agitations des baigneurs, de la canicule.
C’est un poisson de fond qui se tient au minimum à 7 ou 8 m de profondeur, en eaux calmes. Il se montrera plus actif du crépuscule à
l’aube. Dans la journée, pour avoir de bons résultats en pêche, les endroits les plus propices seront là ou il y a des roches, des ouvrages
d’art, là où le courant transporte une nourriture abondante et variée.
En journée, durant les heures chaudes, il plonge au bas des rochers, se réfugie dans les herbes et les fonds accidentés, pour rester « en
léthargie », jusqu’au soir où il retrouve une grande activité. L’achèvement de son cycle se situe vers la fin septembre et quelquefois
jusqu’à la fin octobre, si le temps le permet, une nouvelle migration se produit.
La présence du lieu s’étend de la Norvège jusqu’aux côtes du Portugal, en passant par les Îles Britanniques.
Le lieu est un poisson de roches, ses déplacements journaliers le mènent de tombants en tombants, de pentes rocheuses en pentes
rocheuses selon les courants et les marées.
Il se trouve également là où il y a un fort courant, qui lui apportera de la nourriture, à l’abri dans les cavités profondes, sur les hauts
fonds restant immergés, ainsi que dans les épaves.
Les lieux aiment les habitats qui leurs offrent la possibilité de se mettre à couvert où des algues abritent leurs proies.
Le lieu est un sédentaire incorrigible et qui a horreur des zones vaseuses et sablonneuses.
Nourriture
Le lieu chasse et reste opiniâtrement sur le fond.
Sa nourriture est très variée, elle se compose : de lançons, d’équilles, de sprats, de crevettes grises ou roses, de petites vieilles, de vers
marins (néréides), de gobies, de jeunes tacauds, de crabes en périodes de mue, de céphalopodes, de petits casserons et de petits
chipions.
Les jeunes lieux assurent leur croissance en dévorant des crevettes, des crabes et des vers marins, sauf l’arénicole. Éternellement en
quête de nourriture, le lieu est un poisson bâti en force, capable d’affronter les plus forts courants pour chasser les bancs de petits
poissons et autres. Il est sensible à tous les leurres, mais a une préférence pour l’anguillon (type anguille).
Techniques de pêche
La taille légale de sa capture est de 30 cm
Le meilleur moment pour pêcher le lieu jaune en surf casting ou en bateau se situe entre octobre et février. La pêche se fera à mer
montante par de grands coefficients (80/100)
Dans tous les cas, le lieu aime les eaux calmes et propres (petits clapots), accompagné d’un petit vent (petite brise). On pêche aussi bien
le lieu par mer agitée, car tout dépend du niveau de profondeur ; on estime à 5 à 7 m de hauteur d’eau pour que le lieu se trouve chez
lui en toute sécurité.
Il est impératif de choisir des journées qui auront les paramètres suivants :
 Par mer frisottante ou légèrement clapoteuse
 En lune montante (PQ/PL – DQ/NL)
 En coefficient de marée croissant (correspond en générale aux phases de lune (PQ/PL – DQ/NL)
 L’aube et au crépuscule, (en période estivale)
 Par un temps de pluie fine ou de crachin
 Par un vent de sud-ouest

Pêche aux lieux " technique et montage"

Profondeur:

Demi-Surface(- 5 m)
Bas de ligne
Nylon transparent en 28 à 35/100, en
dérivation derrière un buldo ovoïde de 40
g, plein
Leurres et appâts
Leurres souples de 6 à 10 cm
Action de pêche
Lancer récupérer,faire couler légèrement le montage,
récupérer lentement

Profondeur:

Demi-surface
Bas de ligne
idem
Leurres et appâts
Leurres souples de 6 à 10 cm idem
Action de pêche
idem

Profondeur:

pleine eau(mi-marée)
Bas de ligne
avec bombette ou bulitt 45/55 g

Profondeur:

Sur le fond (+5 m)
Bas de ligne
Nylon transparent en 30 à 35/100, long
60 cm derrière une olive allongée fixe ou
coulis 40/90 g
Leurres et appâts
sans plombée, cuillère lourde,
derrière une mitraillette
Action de pêche
lancer récupérer ou posé et canne tenue à la main.


Etant un poisson de fond et de mi-eau, le lieu jaune peut éventuellement être pêché sur les plages de sable, avant ou après un fort coup
de vent.
Les meilleures pêches du lieu se feront en général, par mer montante, avec des coefficients de 80/100.
Il y a plusieurs techniques pour pêcher le lieu :
 Du bord : la pêche à fond (pêche aux appâts), sur tous les ouvrages (port, digues), le lancer récupérer, la pêche au flotteur
coulissant,
 En bateau : le lancer ramener, la traîne, la dérive, la dandine et la pêche avale.
Appâts et leurres
Le lieu apprécie les vers marins, sauf l’arénicole, les crevettes grises ou roses, les lançons équilles mortes ou vifs, des gueulins de
poissons gras, des lanières de céphalopodes, des petits casserons (seiche) ou chipions (calmars, couteaux). Vers le nord, il reste
particulièrement vorace sur les néréides.
Le lieu jaune est mordant sur tous les leurres, mais à une préférence marquée pour les anguillons en caoutchouc, les poissons nageurs
(rapalas) ou souples (raglou, éddystons). En général, tous ceux qui servent pour la pêche aux bars.
La touche est franche, sa défense consiste à se glisser vers le fond.

Répondre

Retourner vers « Technique sur les poissons »